Si vous ne parvenez pas à lire cette lettre d'informations, allez voir sa version en ligne.


857
 

Pénitentiaire : l’UFAP-UNSA Justice signe l’accord

A l’issue de 12 jours d’un conflit social dur où ses militants auront été constamment en première ligne, l’UFAP-UNSA Justice a choisi, après consultation de ses structures, de signer un accord avec le ministère de la Justice, fruit de difficiles négociations.

Les surveillants de prison qui, pour assurer la sécurité de notre société, connaissent des conditions de travail particulièrement tendues et parfois dangereuses, pourront ainsi engranger un lot de mesures concrètes pour renforcer leur sécurité (1100 créations de postes, diverses mesures organisationnelles et techniques renforçant la sécurité des personnels face au terrorisme) et, à travers l’ensemble du dispositif indemnitaire, améliorer leur rémunération.

Rappelons que l’action de ces personnels est rendue d’autant plus difficile que leur statut spécial leur interdit le droit de grève et les expose à des sanctions hiérarchiques très fortes pouvant aller jusqu’à la radiation.

En savoir plus.

Bureau national des 24 et 25 janvier : Plan d’action de l’UNSA pour l’égalité femmes/hommes et contre les violences

L’UNSA, soucieuse de la défense de l’égalité avait, dès l’année 2000 adopté dans son organisation une charte « L’UNSA accorde le syndicalisme au féminin ».

Afin de poursuivre cette action, le Conseil national, après le Bureau national sera mis à contribution pour l’actualiser : Cela sera l’occasion, en premier lieu, de la faire connaître, de la toiletter au plan revendicatif en prenant en compte le nouveau contexte législatif, d’y introduire la question des violences sexuelles et sexistes qui n’y figure pas, de relancer le débat sur la place des femmes dans l’UNSA dans l’optique de la préparation du prochain congrès de l’union.

En savoir plus.

La contribution du CESE au Tour de l’égalité

Dans le cadre du Tour de l’égalité, le CESE a consacré sa séance plénière du 23 janvier à la question de l’égalité entre les femmes et les hommes avec 3 temps forts :

-  L’évolution des pratiques, 2 tables rondes : l’une sur l’égalité professionnelle et l’autre sur les violences faites aux femmes.
-  Le 3ème temps a été consacré à l’adoption d’une résolution.

L’égalité réelle entre les femmes et les hommes nécessite une politique globale qui doit se décliner à tous les niveaux, avec des dispositifs et des moyens dédiés, dont il faut garantir l’effectivité et l’évaluation.

En savoir plus.

Comité de suivi d’Action publique 2022 : l’exigence d’un débat

L’UNSA considère qu’il est essentiel qu’un débat national ait lieu sur l’Action publique, à tous les niveaux y compris parlementaire avant que des décisions importantes soient prises par le gouvernement, le Premier Ministre et le Président de la République.

Le comité de suivi d’Action Publique 2022 est l’une des réponses du gouvernement aux demandes portées par l’UNSA et l’UNSA Fonction Publique d’un dialogue social réel sur ce dossier essentiel pour notre pays et pour les services publics.

En savoir plus.

Rythmes éducatifs : le retour en arrière

Lors de la séance du 23 janvier 2018, la commission d’action sociale de la CNAF a examiné le bilan de l’accompagnement de la mise en œuvre de la réforme des rythmes éducatifs et l’impact de l’assouplissement de la réforme autorisé par le décret du 28 juin 2017, en termes financier et sur l’organisation des structures d’accueil des enfants.

En 2013, puis en 2014 avec sa généralisation, la réforme sur les rythmes éducatifs a conduit à ouvrir l’école à l’ensemble des acteurs éducatifs et à penser le temps de l’enfant de manière globale et territoriale. Le calendrier fut parfois précipité et les pratiques ont dû s’adapter.

Mais le rapport rédigé par la Sénatrice Cartron, en 2016, et l’évaluation de la CNAF ont montré des signes encourageants sur la mise en œuvre de la réforme.

Or aujourd’hui dans la même précipitation que celle connue au début, le décret du 27 juin 2017 met à mal cette organisation.

En savoir plus.

Congrès de l’UNSA Finances, Industrie et Services du Premier Ministre

Le congrès s’est réuni à Dourdan pendant deux jours, les 24 et 25 janvier 2018.

Luc Doumont a été réélu au poste de Secrétaire général pour 4 ans.

La motion revendicative et la motion générale ont, toutes deux, été votées à l’unanimité.

Une délégation conduite par Luc Farré a représenté l’UNSA et l’UNSA Fonction Publique.

La Fédération UNSA Finances, Industrie et des Services du Premier Ministre regroupe 13 syndicats et une union de retraités.

Pour en savoir plus sur la fédération :

http://unsa-financesindustrie.org/i...

Nouvelles affiliations et implantations

L’UNSA poursuit sa progression dans les secteurs les plus divers.

En savoir plus.

Conformément aux articles 38 à 40 de la loi informatique et libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification aux informations vous concernant auprès de l'UNSA.
Si vous le souhaitez, vous pouvez ne plus recevoir cette lettre d'informations en vous désabonnant.