Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
943

Commission européenne : 100 jours utiles ?

vendredi 20 décembre 2019

L’UNSA et la Confédération Européenne des Syndicats (CES) veulent peser sur les 100 premiers jours de la nouvelle Commission Européenne, cap fixé par Ursula von der Leyen pour mettre en œuvre les priorités de son mandat.

Parmi ces dernières, quatre retiennent particulièrement l’attention.
L’UNSA encourage la mise en œuvre effective du socle européen des droits sociaux et en particulier l’instauration d’un salaire minimum au sein de chaque pays membre qui assure un niveau de vie décent à chaque travailleur.se. Elle agit, au sein de la CES, pour une résolution forte sur ce sujet qui affirme notamment la nécessité de renforcer le dialogue social et la négociation collective.

L’UNSA et la CES font de la lutte contre les différences salariales entre les femmes et les hommes un enjeu majeur. C’est semble-t-il la même ambition qui guide Ursula Von der Leyen et la Commission Européenne.

Les discours ne suffiront pas et l’UNSA exige, avec la CES, une directive ambitieuse qui devra notamment obliger les États membres à prendre des mesures incitatives pour les employeurs visant à réduire les écarts de salaires entre les femmes et les hommes.

Pour en savoir plus :

https://www.etuc.org/fr/pressrelease/faites-payer-les-entreprises-qui-refusent-la-transparence-des-remunerations

L’UNSA et la CES soutiennent le Green Deal européen, soulignant l’urgence et la nécessité de politiques climatiques ambitieuses et significatives. Ces politiques doivent être solidaires et doivent également soutenir les régions, les secteurs et les travailleurs les plus vulnérables.

L’Europe doit être en pointe dans la lutte contre le réchauffement climatique. Nous avons un devoir d’exemplarité. L’UNSA soutiendra, au niveau européen, toute mesure qui ira dans ce sens.

Pour en savoir plus :

https://www.etuc.org/fr/document/position-de-la-ces-pour-un-green-deal-europeen-solidaire

Enfin, une stratégie forte en matière de sécurité et la santé au travail doit être, pour l’UNSA et la CES, l’un des chantiers à mettre en œuvre rapidement. Promouvoir des stratégies nationales nouvelles et les adapter aux nouveaux modèles de travail, poursuivre la prévention des maladies, des accidents et du harcèlement liés au travail, intégrer la dimension, santé et sécurité au travail dans tous les domaines, tels sont quelques-uns des axes de travail à développer.

Pour en savoir plus : :

https://www.etuc.org/fr/pressrelease/un-nouveau-retard-dans-le-renouvellement-de-la-strategie-europeenne-de-sante-et-de

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa