Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
936

« L’urgence d’agir en Protection de l’enfance » : une stratégie en demi-teinte

lundi 4 novembre 2019

Les constats relatifs à « l’urgence d’agir en protection de l’enfance », présentés par Adrien Taquet, secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance, le 14 octobre dans le cadre de Stratégie nationale de Prévention et de Protection de l’enfance 2020-2022, sont pertinents et partagés par l’UNSA.

Parmi les quatre engagements, l’UNSA partage un certain nombre de mesures, notamment celles touchant à la prévention, dont l’instauration de l’entretien prénatal précoce, l’amélioration de la réalisation des bilans de santé en maternelle, du nombre de visites à domicile pré et post-natales, le soutien aux actions innovantes et de relayage parental. Celles concernant l’information et la participation des jeunes sont tout aussi importantes.

Cependant l’UNSA est très réservée sur le flou des annonces relatives aux conditions de travail, à la formation continue des professionnels œuvrant en protection de l’enfance.

Elle alerte sur des enjeux connexes auxquels il n’est pas fait référence, en particulier l’insuffisance en moyens humains à tous les niveaux en Protection de l’enfance : travailleurs sociaux, professionnels de santé, personnels administratifs, encadrement, … pour une disponibilité bienveillante de tous à l’égard des enfants et de leur famille.

L’UNSA souhaite, en tant qu’organisation syndicale, légitime représentante de l’ensemble des professionnels concernés par la prévention et la protection de l’enfance, y compris les assistants familiaux, être conviée aux concertations et négociations qui porteront notamment sur :

-  les critères et normes d’encadrement opposables ;

-  la révision des conventions collectives des professionnels intervenant en protection de l’enfance ;

-  les conditions de travail et d’exercice des assistants familiaux (agrément, recrutement, maintien de salaire, régime indemnitaire, …), que l’employeur soit un conseil départemental ou une association (MECS-Maison d’Enfant à caractère social ou accueil familial) ;

- la sécurisation des lieux de vie et d’accueil ;

-  la mission relative au rapprochement de : CNPE (Conseil National de la protection de l’enfance) –GIPED (Groupement d’intérêt public de l’enfance en danger)-AFA (Agence Française de l’adoption) ;

-  le comité de suivi élargi, au titre de représentant des professionnels.

Retrouvez la contribution UNSA sur : www.unsa.org

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa