Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
923

L’UNSA a participé à l’ouverture de la 108ème session de la Conférence Internationale du Travail à Genève

mardi 18 juin 2019

La 108ème session de la Conférence Internationale du Travail (CIT) s’est ouverte à Genève le 10 juin 2019. Les travaux s’y dérouleront jusqu’au 21 juin 2019 en présence des délégués des gouvernements, des travailleurs et des employeurs en provenance des 187 États membres de l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Outre les délégués et conseillers techniques accrédités, entre les autres membres des délégations des États, les observateurs, organisations non gouvernementales et mouvement de libération invités, c’est plus de 7500 personnes qui participent à cette session.

L’UNSA, au sein de la délégation française pour le groupe des travailleurs, y est représentée par Rachel Brishoual, Secrétaire nationale.

Coïncidant avec le centenaire de l’OIT, cette session revêt une importance particulière. Pour célébrer 100 ans d’amélioration des conditions de vie et de travail de tous les travailleurs, nombre de chefs d’État se sont succédés à la tribune.

Née au lendemain de la première guerre mondiale, l’OIT repose sur l’idée que « la paix universelle ne peut être fondée que sur la justice sociale ». « 100 ans de combat, 100 ans de justice sociale, 100 ans de dialogue, 189 conventions ratifiées qui ont changé la vie de millions d’hommes et de femmes, 202 recommandations adoptées – un double héritage qui nous oblige et qui se poursuit » a rappelé Emmanuel Macron qui s’est exprimé devant l’assemblée plénière de la CIT, mardi 11 juin.

En amont de son intervention, Emmanuel Macron a reçu en privé l’ensemble des organisations syndicales de salariés et d’employeurs représentés à la CIT. Chacun a pu s’exprimer sur les enjeux de la conférence internationale du travail du centenaire et de l’avenir du travail. Laurent Escure, Secrétaire général de l’UNSA, a rappelé que la France devait être exemplaire à l’OIT, mais aussi en France sur le dialogue social et a souligné l’efficacité du tripartisme.

A l’aube d’un nouveau centenaire, les défis sont immenses face à la crise profonde – économique, sociale, environnementale, politique et civilisationnelle – qui traverse l’ensemble des pays et à la mondialisation qui a laissé le capitalisme primer sur l’humain.

C’est dans ce contexte que seront débattus tout au long de la CIT, en vue de leur adoption,

- le rapport « Travailler pour bâtir un avenir meilleur » examinant comment parvenir à un meilleur avenir du travail pour tous alors que le monde du travail connaît des changements sans précédent et des défis exceptionnels

- le projet de convention complétée d’une recommandation pour « Mettre fin à la violence et au harcèlement dans le monde du travail »

- le projet de déclaration du centenaire de l’OIT.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa