Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
893

Un appel contre la violence envers les femmes dans le monde du travail

mercredi 21 novembre 2018

La Confédération européenne des syndicats (CES) et la Confédération syndicale internationale (CSI) appellent les gouvernements et les employeurs à cesser de jouer des femmes qui travaillent et préconisent une norme de travail internationale forte et inclusive en matière de violence et harcèlement dans le monde du travail.

L’appel intervient à l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui a lieu le 25 novembre de chaque année.

« Nous savons que certains gouvernements de l’UE cherchent à diluer le texte qui a été adopté cette année », a déclaré Montserrat Mir, Secrétaire confédérale de la CES.

« Nous espérons qu’ils vont changer. Avec l’aide des gouvernements, la violence à l’égard des femmes dans le monde du travail peut être éliminée par les employeurs, les syndicats et les syndiqués ».

« Une convention de l’OIT pourrait être intégrée dans les législations européenne et nationale et exiger que tous les lieux de travail aient des procédures de lutte contre la violence et le harcèlement, donnent aux victimes des droits clairement énoncés et mettent en place des sanctions contre les auteurs. »

« La violence et le harcèlement coûtent des vies et des moyens de subsistance. Il affecte des millions de femmes et leurs familles », a déclaré Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI.

« L’année prochaine, l’OIT aura la possibilité de faire un grand pas en avant vers un monde du travail exempt de violence et de harcèlement.

Nous appelons les gouvernements et les employeurs à se joindre à nous pour viser plus haut. »

La CES soutient la CSI qui milite pour une convention de l’OIT visant à mettre un terme aux inégalités entre les sexes et à la violence dans le monde du travail.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa