Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
882

L’UNSA présente à l’EuroPride 2018 à Göteborg

lundi 3 septembre 2018

Du 16 au 18 août 2018, l’UNSA était représentée à l’EuroPride de Göteborg (Suède) par Nicolas Gougain, chargé de mission « droits et libertés » et correspondant pour l’UNSA sur les questions LGBT (lesbiennes, gaies, bi et trans) au sein de la CES.

Depuis 1991, l’EuroPride se déroule chaque année dans une ville européenne différente et a pour objectif, à l’instar des autres marches des fiertés, de mettre en avant les revendications des personnes LGBT+ à travers des actions de visibilité, la promotion de l’égalité des droits et la lutte contre les discriminations.

Un focus particulier est fait sur les questions européennes et internationales avec des événements et débats précédant l’organisation de la marche, mais aussi grâce à la présence d’organisations européennes dans le défilé. A Göteborg, un cortège d’associations, très applaudi, a notamment marché pour « toutes les personnes qui ne peuvent pas marcher », en rappelant notamment que l’homosexualité est toujours passible de répressions, d’emprisonnementd voire de peine de mort dans de nombreux pays dans le monde.

Lors de cette édition, les organisations syndicales suédoises associées à la CES ont tenu une conférence sur la situation des personnes LGBT+ au travail. En effet, le constat est globalement alarmant : les enquêtes européennes (Agence des droits fondamentaux) mais aussi les chiffres au niveau français (baromètre OIT/Défenseur des droits) rappellent qu’il est toujours difficile pour une personne de vivre son homosexualité ou sa transidentité au travail. Non seulement du fait de discriminations ou d’un risque de « placardisation », mais aussi du fait du regard des collègues de travail. En effet, plus de la moitié d’entre eux estiment -dans différentes enquêtes- que les personnes LGBT+ n’ont pas à dire qui elles sont et que cela créerait un malaise dans le cadre du travail.

Les syndicats ont bien évidemment un rôle à jouer dans la prévention des discriminations, la lutte contre les stéréotypes et plus généralement la mise en place d’un environnement bienveillant pour les personnes LGBT+ dans le monde du travail. A ce titre, et à l’instar des organisations syndicales suédoises, très impliquées sur les questions LGBT+, l’UNSA agit elle aussi et s’est dotée d’un groupe de travail LGBT+ qui a organisé une première formation en juin dernier. Une présence de l’UNSA a par ailleurs été assurée sur de nombreuses Marches des fiertés en France et d’autres actions seront amenées à être organisées dans les prochains mois.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa