Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa

UNSA-Info n°877

18 juin 2018

  • Nouvelle rencontre entre le Haut-commissaire en charge de la réforme des retraites et l’UNSA

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Luc Bérille, Secrétaire général, Dominique Corona, Secrétaire national en charge de la protection sociale et Annick Fayard, Conseillère nationale ont rencontré, lundi 11 Juin, Jean-Paul Delevoye, Haut- commissaire à la réforme du système des retraites.

    Cette réunion avait pour objectif d’identifier des constats sur les inégalités entre les hommes et les femmes en matière de retraite, de dresser un état des lieux sur les droits familiaux (Majoration de durée d’assurance pour enfants, majoration de pension pour les deux parents d’au moins trois enfants et l’assurance vieillesse des parents au foyer) et d’aborder les règles actuelles régissant la réversion.

    L’UNSA a rappelé lors de cette réunion son attachement à l’égalité entre les femmes et hommes. Les droits familiaux bénéficient aux hommes et aux femmes (à l’exception des trimestres maternité), mais permettent de mieux valoriser la pension des femmes et leur sont ainsi majoritairement plus favorables.

  • Rendez-vous salarial 2019 : encore un rendez-vous manqué

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Le gouvernement poursuit sa politique de gel de la rémunération des agents publics en refusant toute mesure générale alors que l’inflation est de retour (2% sur un an). Il creuse ainsi un peu plus les inégalités.

    Depuis un an, aucune de ses décisions n’aura été positive pour les agents qui, pourtant, s’investissent au service de notre pays. L’UNSA regrette cette obstination qui paraît aujourd’hui de plus en plus idéologique. Seule la confirmation que PPCR serait bien appliqué pour tous les fonctionnaires apparait comme positive.

  • Projet de Loi pour la Liberté de choisir son avenir professionnel : audition de l’UNSA au Sénat

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    L’UNSA a été reçue au Sénat, le 12 juin, par les rapporteurs du projet de Loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel ». Vanessa Jereb, Secrétaire nationale, Christine Savantré et Jean-Louis Blanc, Conseillers nationaux, ont fait un point sur les incohérences perçues sur le texte en l’état et sur les interrogations diverses que cela entraîne après le passage à la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

    A la demande des rapporteurs, Michel Forissier, Catherine Fournier et Frédérique Puissat, les échanges ont porté uniquement sur les points susceptibles de poser « le plus de problèmes » et donc si possible à améliorer, notamment sur les volets « formation professionnelle et apprentissage ».

    L’UNSA a indiqué qu’à ce stade les objectifs de simplification, de lisibilité et d’efficacité du système de formation et d’apprentissage, au service de tous les actifs, étaient loin d’être atteints.

    En effet, trop d’éléments d’information concernant les nouvelles instances, leurs missions, leur articulation entre elles, leur gouvernance ne seront précisés que par décret. De plus, à côté de l’agence « France Compétence », censée regrouper au plan national le CNEFOP, le COPANEF, le FPSPP et la CNCP*, l’UNSA constate que de nouvelles missions ont été confiées à la CNNC (la Commission nationale de la négociation collective) sur les volets Emploi-Orientation et formation professionnelle, alors que celles-ci relevaient auparavant du CNEFOP. Dans un souci de simplification, il aurait été plus pertinent qu’elles soient affectées à « France compétences ».

  • « Mieux investir en France », tel est le titre du rapport annuel du CESE sur l’État de la France

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Comme chaque année, le CESE a émis un avis sur l’État de la France intitulé « Mieux investir pour la France ». Ce rapport analyse un ensemble d’indicateurs au regard de leur finalité : l’amélioration du bien-être de nos concitoyens.

    Alors que l’activité économique est plus vigoureuse (+2,2 % en 2017), que le marché de l’emploi se redresse, le taux de chômage est encore élevé. La baisse du taux de décrochage scolaire et un niveau d’inégalités et de pauvreté est moindre par rapport à nos voisins européens.

    L’investissement des entreprises a fortement progressé sur les deux dernières années (+3,4 % en 2016 et + 4,1% en 2017) mais reste insuffisamment orienté vers l’innovation et le système productif. Le grand plan d’investissement semble sous-dimensionné au regard des enjeux que sont la transition écologique et énergétique, la révolution numérique et le développement des compétences.

    Cela est d’autant plus vrai que les résultats nationaux en matière de recherche et développement (R&D), d’empreinte carbone ou d’artificialisation des sols sont très éloignés des objectifs de moyen terme.

  • L’UNSA se dote d’un groupe de travail LGBT

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    En 2017, par sa présence, en tant qu’organisation syndicale et généraliste, à la « marche des fiertés » qui s’était déroulée à Paris, l’UNSA souhaitait affirmer sa solidarité vers les associations et son soutien aux personnes LGBT.

    Elle entendait alors rappeler que la lutte contre TOUTES les discriminations s’inscrit dans le respect des droits fondamentaux.

    Cette année, l’UNSA a souhaité marquer son engagement dans la lutte contre les « LGBTphobies » en organisant un premier stage en direction de ses adhérentes et adhérents, afin de les former à l’histoire du mouvement LGBT, mais aussi en traçant le cadre juridique, grâce à l’intervention de Clémence Lévesque, chargée de mission auprès du Défenseur des droits, et en appréhendant le rôle que doit être celui d’une organisation syndicale au travers d’un échange très riche avec Catherine Tripon, porte-parole de l’association « l’Autre Cercle ».

  • L’UNSA au congrès de la Mutualité française

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    La Mutualité française a tenu son 42ème congrès à Montpellier, du 13 au 15 juin. Elle a consacré sa matinée du 14 juin à une série de tables rondes tenues en réunion plénière du congrès sur les mutations de la protection sociale, avec la participation, notamment, des leaders des partenaires sociaux.

    C’est dans ce cadre que Luc Bérille, Secrétaire général, a représenté l’UNSA à une table ronde intitulée "Mutation des parcours, mutations des droits".


  • L’ANDRH en université à Toulouse

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    L’Association nationale des Directeurs des ressources humaines (ANDRH) s’est réunie en université à Toulouse, les 14 et 15 juin.

    Thème générique de ces deux jours de travail et de réflexion : la transformation.

    C’est dans ce cadre que Luc Bérille, Secrétaire général de l’UNSA, a participé, le 15 juin, à une table ronde sur "les transformations du dialogue social".


  • L’UNSA a participé à l’Assemblée générale de Solidarité Laïque

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Solidarité Laïque a tenu son Assemblée générale annuelle le 14 juin dernier. L’UNSA, qui en est membre, était représentée par Emilie Trigo, Secrétaire nationale.

  • Conseil régional UNSA Grand Est à Maxeville (54) le 7 juin

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Les militants de la région Grand Est ont tenu leur Conseil régional jeudi 7 juin, en présence de Martine Vignau, Secrétaire nationale, Référente pour cette région.

    Le Conseil régional Grand Est, présidé par Xavier Ulrich, a permis d’échanger sur les actions militantes effectuées tout au long de l’année. Les élections dans la Fonction publique, le 6 décembre prochain, l’action des cheminots et surveillants de la pénitentiaire ont été exposées auprès de l’assemblée.

    L’ordre du jour portait également sur des points statutaires tels que la validation du rapport d’activités, des comptes, et le remplacement de membres dans les instances, suite aux départs de militants vers d’autres activités professionnelles.

  • L’UNSA en Nouvelle Aquitaine

    18 juin, par Gilet Jean-Pierre

    Le Conseil régional Nouvelle Aquitaine s’est tenu le vendredi 15 juin, en présence d’une quarantaine de militantes et de militants, représentant les 12 départements de la région, issus des principales fédérations.

    En ouvrant les travaux, le Secrétaire général de l’UR, Philippe Despujols, a fait voter une motion de soutien aux salariés de l’usine de Blanquefort où la décision annoncée par Ford d’un plan social constitue un coup dur pour l’économie régionale, avec 900 emplois directs et 3000 emplois indirects menacés.

Documents joints

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa