Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
731

UNSA, le syndicalisme en positif !

mardi 7 avril 2015

Le 6ème congrès de l’UNSA s’est déroulé du 31 mars au 2 avril à Montpellier où 1.200 congressistes se sont retrouvés, venant de toutes les régions et de tous les secteurs professionnels.

Un colloque sur la qualité de vie au travail, co-organisé avec nos partenaires d’Orseu et d’UNSAVocats, a lancé, la veille, la dynamique à partir des réalités du travail et de son organisation.

Le 31 mars, les discours de bienvenue de Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la métropole, de Béatrice Négrier, vice-présidente de la Région Languedoc Roussillon, représentant le président Damien Alar, puis de Bernadette Ségol, secrétaire générale de la Confédération Européenne des Syndicats, ont précédé le complément au rapport d’activité de notre secrétaire général. Luc Bérille, après être revenu sur les fondamentaux de l’UNSA, s’est alarmé de la montée du Front National et des menaces que cela fait peser sur la démocratie, appelant à un 1er mai intersyndical le plus large pour la solidarité internationale, les droits des travailleurs et la défense des principes républicains. Le chômage et le pacte de responsabilité, la loi Macron, le dialogue social en entreprise, la loi NOTRe, la problématique de la décentralisation et le développement de l’UNSA ont émaillé la suite de son discours.

Un débat riche et fourni a suivi, auquel 54 intervenants ont pris part, John Evans, secrétaire général du TUAC, apportant la dimension internationale. Le rapport d’activité national a été adopté par le congrès à 98,82 % des mandats.

Après un toilettage des statuts nationaux, une table ronde intitulée " Quel modèle syndical pertinent face aux défis économiques et sociaux ? " s’est déroulée. Animés par la journaliste Brigitte Jeanperrin, les échanges dynamiques entre Jean-Olivier Hairault (économiste), Jean-Paul Guillot (Président de RDS), Antoine Foucher (directeur général adjoint du Medef), Raymond Soubie (directeur d’Alixio) et Luc Bérille (secrétaire général de l’UNSA) ont alimenté la réflexion de tous.

Le débat sur la résolution générale fixant les mandats de l’UNSA pour les 4 ans à venir aura été particulièrement riche et fourni puisqu’amorcé par plus de 650 amendements. Le travail du congrès, en commissions puis en séance plénière, a permis une véritable co-construction qui aura débouché sur le vote de la résolution finale par 99,19 % des mandats. Le conseil national a également procédé au renouvellement du secrétariat national de l’UNSA en élisant à l’unanimité la liste conduite par Luc Bérille.

La convivialité s’est exprimée à tout moment dans ce congrès mais plus particulièrement pendant la soirée festive qui l’a conclu. A l’issue de ce congrès, l’UNSA apparaît comme une vaste équipe militante, soudée autour de valeurs républicaines et humaines fortes et de propositions revendicatives sur tout le champ interprofessionnel, avec une volonté encore renforcée d’efficacité et de construction. Une magnifique démonstration de l’ambition de ce congrès : UNSA, le syndicalisme en positif !

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa