Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
682

Iran : Il est urgent de transférer Réza Shahabi dans un hôpital civil hors du milieu carcéral

lundi 3 mars 2014

Les organisations syndicales françaises CFDT, CGT, FSU, Solidaires et UNSA, se sont adressées à Sadegh Larijani, Chef de la magistrature de la République islamique d’Iran, afin d’attirer son attention sur la situation de Réza Shahabi, membre de la direction du syndicat Vahed de la Régie des transports de Téhéran et sa banlieue, emprisonné depuis juin 2010 en raison de son action en faveur des droits des travailleurs.

« Réza Shahabi souffre de nombreux problèmes de santé (insuffisance rénale, hypertension, douleurs dorsales et lombaires ainsi qu’une sévère arthrose du fait de la détérioration de quatre vertèbres). Récemment, il a subi une très longue et délicate intervention chirurgicale. A la suite de cette opération, il a été de nouveau incarcéré à la prison d’Evin où, faute de soins adaptés, son état de santé s’est sérieusement dégradé. Sa situation est préoccupante et réclame des soins urgents.

« Son état nécessite donc, dans les plus brefs délais, des soins médicaux particuliers qui sont incompatibles avec ses conditions de détention. Son transfert sans délai dans un hôpital spécialisé hors du milieu carcéral, à Téhéran où à l’étranger est désormais impérieux.

« Devant la gravité de la situation, dans le cas où les autorités iraniennes ne pourraient garantir que de tels soins soient assurés dans le pays, les organisations syndicales françaises l’inviteront afin de se faire soigner en France. Elles demanderont alors aux autorités iraniennes de l’autoriser à se rendre France où il sera pris en charge pour recevoir des soins adéquats dans un hôpital. »

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa