Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
675

L’UNSA auditionnée par le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative

mardi 14 janvier 2014

Le 8 janvier une délégation conduite par Dominique Corona, secrétaire national, a été auditionnée par le ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative. L’objectif était de recueillir le point de vue de l’UNSA sur la façon la plus adéquate pour concilier vie personnelle, familiale, professionnelle et engagements bénévoles en analysant les freins à l’articulation de ces temps, les leviers qui existent pour faciliter leur articulation.

De plus, l’UNSA a, en préambule, rappelé l’importance du bénévolat en France. 85 % des associations ne fonctionnent que par l’engagement bénévole (1.100.000 associations sur 1.300.000). Dans les associations petites et moyennes, une des tâches principales des salariés (quand il y en a) est d’animer le travail bénévole.

Le mouvement associatif joue un rôle particulièrement important en France. Pour l’UNSA, il joue un rôle social de premier plan. Mis souvent à contribution pour pallier le manque de moyens de l’État, il est un des ciments de notre société et source d’innovation sociale. Pour pouvoir fonctionner, les associations ont besoin de militants qui puissent s’investir. Il est donc important de réfléchir à la mise en place d’une meilleure articulation entre vie professionnelle et bénévolat.

Pour l’UNSA, il s’agit de concevoir et mettre en place des dispositifs simples favorisant l’engagement bénévole. Pour ce faire, la négociation d’un aménagement du travail spécifique pour les salariés exerçant des missions bénévoles dans des associations d’utilité publique devrait être mise en œuvre dans les branches et les entreprises. Donner la possibilité à ces salariés de passer à mi-temps de façon simplifiée, favoriser le déblocage du compte épargne temps, permettre une meilleure reconnaissance de l’engagement bénévole, créer un congé d’engagement associatif, etc. sont autant de pistes abordées dans ces négociations.

Pour conclure cette audition, l’UNSA a réaffirmé sa volonté de voir le bénévolat se développer mais aussi qu’elle restait vigilante afin que les bénévoles ne se substituent pas aux salariés professionnels de ces associations.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa