Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
671

Pour une vraie taxe sur les transactions financières

lundi 2 décembre 2013

Une réunion présidée par Veronica Nilsson, secrétaire confédérale de la Confédération européenne des syndicats (CES), consacrée à la taxe sur les transactions financières (TTF) s’est tenue au siège de l’UNSA le 26 novembre dernier. Elle a réuni les organisations françaises affiliées à la CES (UNSA, CFDT, CGT, FO) ainsi qu’Elena Crasta des TUC (syndicat britannique) et Alex Naulot d’OXFAM France.

Cette rencontre avait pour but de faire le point sur la TTF et notamment sur l’attitude du gouvernement français. Si dans un premier temps, ce dernier a milité fortement en faveur de la TTF, désormais, il paraît vouloir affaiblir la proposition de directive sur une TTF européenne élaborée par la Commission européenne.

La TTF instaurée en France depuis le 1er août 2012 ne devrait rapporter que 600 millions d’euros cette année, au lieu de 1,6 milliard escompté. De plus, le gouvernement s’est opposé, lors de la discussion du projet de loi de finances pour 2014, à un amendement du rapporteur général qui visait à élargir l’assiette de la TTF. Enfin, le ministre de l’économie et des finances a déclaré que la proposition de la Commission était « excessive ».

Ce constat a conduit la CES à se rapprocher de ses affiliés français pour étudier la possibilité d’une démarche commune en direction des autorités françaises. Un courrier devrait être adressé prochainement au Président de la République afin de lui rappeler notre attachement à la proposition de la Commission qui repose sur une assiette large englobant actions, obligations et produits dérivés.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa