Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
670

Utilité des stages, accueil des stagiaires

mardi 26 novembre 2013

A la demande de Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Chaynesse Khirouni, députée, travaille à l’élaboration d’un projet de loi visant à mieux encadrer les stages. C’est dans ce cadre qu’une délégation de l’UNSA emmenée par Dominique Corona, secrétaire national, a été auditionnée mardi 19 novembre, à l’Assemblée nationale.

Lors de cette rencontre, l’UNSA a rappelé toute l’utilité des périodes de stages, celles-ci étant de nature à favoriser l’insertion professionnelle. La délivrance d’un diplôme est très souvent conditionnée à la réalisation d’un stage. Il faut donc trouver un équilibre entre besoins indispensables pour les jeunes et contraintes pour les entreprises. C’est dans ce contexte que l’UNSA a fait part de ses principales revendications. Pour l’UNSA, le stagiaire ne doit en aucun cas se substituer à un salarié. Afin d’éviter tout amalgame, l’UNSA demande que le nombre d’heures de stages hebdomadaires ne puisse être supérieur à 26 heures.

Pour un meilleur encadrement des stages, l’UNSA estime qu’il est primordial d’impliquer fortement les représentants des salariés. Ainsi, l’UNSA demande que toutes les conventions de stages soient transmises pour information au comité d’entreprise ou aux délégués du personnel. L’UNSA réclame l’application de la loi Cherpion qui prévoyait la transmission chaque année au comité d’entreprise ou aux délégués du personnel du registre unique des stages. Pour l’UNSA, l’entreprise doit tout mettre en œuvre pour accompagner les stagiaires par la nomination de tuteurs formés et rémunérés et par la création d’un guide du stagiaire que chaque entreprise aurait l’obligation de publier. Pour faire face à la pénurie d’offres de stage et pour faire face à une demande toujours plus importante, l’UNSA souhaite que chaque branche puisse définir par accord, un quota minimum de stagiaires applicable aux entreprises de la branche.

Pour conclure, l’UNSA souhaite que des mesures spécifiques soient mises en place pour l’accueil de stagiaires en situation de handicap. C’est au vu des dispositions qui seront contenues dans le projet de loi que l’UNSA prendra alors position sur ce dossier.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa