Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
664

Les orientations définies par le Comité interministériel du handicap

mardi 8 octobre 2013

Prévu par la loi du 11 février 2005, le Comité interministériel du handicap s’est réuni pour la première fois le 25 septembre 2013 sous l’autorité du Premier ministre. En incluant un volet handicap dans chaque projet de loi, le gouvernement confirme sa volonté de lutter contre toutes les formes de discrimination et reconnaître la personne en situation de handicap comme un citoyen à part entière.

Ce comité a défini autour des cinq thèmes : jeunesse, emploi, accessibilité, prévention, accompagnement médico-social et accès aux soins, gouvernance et mobilisation de la société un certain nombre d’actions à mener sur la période 2013-2015.

L’accueil, l’accompagnement, l’orientation et l’accessibilité de l’enseignement supérieur sont les priorités inscrites dans les actions à mener. L’UNSA avec sa fédération et ses syndicats implantés dans l’Education nationale œuvre depuis de nombreuses années pour permettre au jeune handicapé depuis son plus jeune âge de développer son parcours en milieu ordinaire. Espérons que le bilan effectué lors de la conférence nationale de 2014 fera état d’avancées significatives.

En matière d’emploi, près de 40 mesures ont pour objectif principal de faire baisser le taux de chômage des personnes handicapées (près de 400 000 personnes). Le faible niveau de qualifications des personnes handicapées explique en partie ce taux ; aussi il est nécessaire d’activer des leviers au niveau de l’embauche avec la formation professionnelle et dans le maintien dans l’emploi avec un meilleur suivi des inaptitudes et un accompagnement professionnel adapté. La formation professionnelle doit pouvoir répondre au double objectif de formation de droit commun accessible à tous les types de handicap débouchant sur un emploi et également de formation spécialisée.

L’UNSA souhaite que des axes spécifiques sur la formation des personnes handicapées soient inclus dans la négociation actuelle sur la formation professionnelle pour être traduits ensuite dans le futur projet de loi de la formation professionnelle et de l’alternance. Les accords collectifs sur le handicap devront disposer d’un plan de maintien dans l’emploi. Dans le cas de salariés handicapés, une priorité de réembauche pour les personnes licenciées est mise en place. Ces mesures de bon sens sont intéressantes et structurantes pour l’avenir mais pour l’essentiel, il s’agit de mesures d’ajustement.

Pour l’UNSA, les différents travaux en cours y compris dans la Fonction Publique devront permettre à la conférence nationale du handicap de 2014 de lancer un véritable plan en matière d’emploi des personnes en situation de handicap.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa