Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
657

L’UNSA a participé au sommet alternatif de la jeunesse à Berlin

mardi 9 juillet 2013

Le 3 juillet dernier, une initiative franco-allemande, présidée par Angela Merkel et François Hollande a eu lieu à Berlin. Cette réunion a rassemblé les ministres du Travail et de l’Emploi des 28 pays membres de l’Union Européenne et leur a permis d’officialiser leur accord pour un dispositif d’aide à l’emploi des jeunes de 18 à 25 ans.

Parallèlement à cette initiative, les jeunes syndicalistes de France, d’Allemagne et de nombreux pays européens (Pologne, Espagne, Italie, Portugal, Grèce, Irlande, Belgique…) se sont réunis pour un sommet alternatif de la jeunesse au cours duquel ils ont fait connaître leurs revendications.

Rassemblés à quelques pas des ministres européens, ils ont exigé six mesures phares qui sont les suivantes :
- Un plan d’urgence pour l’emploi des jeunes, le principe de la garantie jeunes et de son financement devant être mis en œuvre dans les plus brefs délais.
- Un engagement sur un financement à long terme de cette garantie jeunes qui ne pourra se suffire des 6 milliards d’euros réservés sur le budget 2014 - 2020.
- La mise à disposition des moyens financiers du fonds social européen.
- Un encadrement des stages et la définition par les partenaires sociaux d’un cadre de qualité pour ces stages.
- La concrétisation et le financement du pacte pour la croissance et l’emploi conclu il y a un an et qui est jusqu’ici resté une déclaration de pure forme.
- La mise en place de systèmes de formation en alternance de qualité.

Lors de ce rassemblement, Emilie Trigo, de l’UNSA a pris la parole au nom des jeunes syndicalistes français, exigeant que les engagements pris par les ministres du travail et de l’emploi des pays membres de l’Union Européenne soient tenus et confortés par des actes concrets.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa