Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
656

Conseil européen : des efforts qui ne sont pas à la hauteur des attentes de la CES

mardi 2 juillet 2013

L’UNSA constate que le conseil européen des 27 et 28 juin dernier est parvenu à se mettre d’accord sur l’emploi des jeunes, sur la croissance la compétitivité et l’emploi ainsi que sur l’achèvement de l’Union économique et monétaire (UEM) dont l’union bancaire.

Un accord avec le Parlement européen est également en bonne voie sur le budget de l’Union européenne (UE) pour les années 2014/2020. Mais, les efforts des vingt sept chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE ne sont pas à la hauteur des attentes de la Confédération européenne des syndicats (CES). En effet, Bernadette Segol, la secrétaire générale de la CES, s’est adressée aux chefs d’Etat et de gouvernement le premier jour du Conseil. Elle a insisté sur les revendications de la CES notamment le contrat social pour l’Europe et la position sur la dimension sociale de l’UE. Elle a relevé des préoccupations communes et des annonces qui allaient dans la bonne direction. Mais, elle s’est interrogée sur le contenu réel des mesures. Il en est ainsi de l’Initiative pour l’emploi des jeunes avec la mise en œuvre de la « garantie pour la jeunesse » à laquelle doivent être consacrés 6 milliards d’euros peut-être 8, mais c’est loin d’atteindre les 21 milliards estimés nécessaires par l’OIT et uniquement pour la zone euro. De même, le montant du budget de l’UE pour les sept ans à venir est de l’ordre de 960 milliards d’euros, très loin des 1033 milliards d’euros (soit seulement 1,08% du RNB de l’UE) sollicités par la Commission européenne. Enfin, la feuille de route sur la dimension sociale de l’UEM, promise en décembre 2012, est renvoyée en octobre voire en décembre de cette année. Cet engagement non tenu est extrêmement grave car le dumping social et la remise en cause des droits sociaux jouent à plein.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa