Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
642

Les chefs d’Etat ou de gouvernement de l’UE restent sourds

lundi 18 mars 2013

L’UNSA estime que le résultat du Conseil européen des 14 et 15 mars derniers ne répond pas à ses attentes, ni à celles de la Confédération européenne des syndicats (CES). Le mouvement syndical européen s’est adressé aux vingt-sept chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Union européenne lors d’un rassemblement organisé au même moment à Bruxelles pour la croissance et l’emploi, notamment celui des jeunes, et contre l’austérité. Or, les chefs d’Etat ou de gouvernement restent sourds. Ils s’entêtent en donnant toujours la priorité à « l’assainissement budgétaire ».

Certes, il est question dans les conclusions du Conseil européen de croissance et d’emploi mais les décisions tardent à venir. Même le Pacte pour la croissance et l’emploi adopté en juin 2012 est en panne.

Cette attitude est incompréhensible alors que l’Europe est en récession et que le chômage explose, en particulier celui des jeunes. La lutte contre le chômage est le défi social le plus important, affirment les chefs d’Etat ou de gouvernement. Alors, pour l’UNSA, ils doivent changer de politique en prenant des mesures urgentes en faveur de la croissance et de l’emploi de qualité.

En revanche, l’UNSA se félicite de la résolution récente du Parlement européen qui rejette « sous sa forme actuelle » le projet de budget pour 2014-2020 mis au point par les chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Union européenne. Le Parlement se prononce notamment pour un budget qui puisse produire de la croissance et des emplois.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa