Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
639

Pour l’UNSA, la professionnalisation des Accompagnants des Jeunes en situation de handicap est une nécessité

lundi 25 février 2013

L’accompagnement doit s’inscrire sans faille dans le droit commun pour les personnes en situation de handicap et pour les accompagnants ; prendre en considération le jeune dans la globalité de ses temps de vie, dans et hors du temps scolaire en fonction de ses projets de vie et de scolarisation.

Le temps scolaire doit englober les études suivies dans tous les établissements relevant des ministères de l’Education Nationale, de l’Agriculture, de l’Enseignement supérieur, des Centres de formation d’apprentissage. Le développement de l’autonomie du jeune doit être une préoccupation constante afin de l’aider à réussir son insertion dans la vie professionnelle ou sociale.

L’UNSA conçoit la fonction et l’emploi d’accompagnant, dans un cadre pérenne, avec un métier préparé, reconnu et inscrit dans une classification conventionnelle intégrée dans une convention collective. Ce nouveau métier doit pouvoir permettre d’assurer à l’accompagnant une mobilité géographique mais aussi une mobilité professionnelle par les apports de la formation tout au long de la vie pour adapter sa qualification première à des interventions de même nature auprès de publics en situation de handicap, adultes ou personnes âgées, en tenant aussi compte des besoins spécifiques liés aux différentes déficiences, L’accompagnant doit pouvoir travailler en partenariat avec d’autres professionnels intervenant auprès du jeune tant dans le cadre scolaire ou universitaire que dans les autres moments de la vie sociale comme les loisirs, les vacances, les pratiques culturelles ou sportives. La prise en considération de ces objectifs et de ces orientations implique un recrutement avec un baccalauréat et une formation de deux années, certifiée par un diplôme reconnu par l’Education Nationale, délivré par la DGCS. L’intégration, dans ce nouveau métier, des personnels (AVS, AED, EVS ou autres emplois comparables) qui exercent ou ont exercé cette fonction précaire durant plusieurs années est impérative. S’agissant du futur employeur des AJH, considérant les différents financeurs potentiels au fonds commun (ministères de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur, de l’Agriculture, collectivités territoriales, structures éducatives de loisirs, de vacances, de culture, de sport..., employeurs privés, fonds de compensation des MDPH...), l’UNSA retient la perspective d’un employeur unique départemental sous forme de groupement d’employeurs.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa