Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
636

L’UNSA reçue par la ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative

mardi 5 février 2013

Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA, et Dominique Corona, secrétaire national, ont été reçus le 31 janvier par Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative.

Lors de cet entretien, la ministre nous a présenté le comité interministériel sur la jeunesse qui va se réunir sous l’égide du Premier ministre fin février. Luc Bérille a fait part de notre satisfaction quant à la méthode employée par le gouvernement concernant la jeunesse. Effectivement, pour notre Union, les besoins de la jeunesse d’aujourd’hui nécessitent des réponses adaptées et pour ce faire, la mise en œuvre d’une coordination de toutes les politiques publiques au plus haut niveau de l’Etat est indispensable.

Adapter les réponses aux besoins légitimes de la jeunesse doit être une priorité. Pour y parvenir, il est essentiel, dans un premier de temps, de simplifier les démarches administratives à destination des jeunes. A ce titre, l’UNSA milite pour la création d’un guichet unique dans lequel le jeune pourrait avoir accès à une vision globale de l’ensemble de ses droits (logement, emploi, aides sociales, etc.).

La mise en œuvre d’une politique adaptée en faveur de la jeunesse ne pourra être réalisée sans les jeunes. Ainsi, pour l’UNSA, il est primordial de réfléchir à la mise en place de cadres de discussion aussi bien au niveau national que local avec les jeunes et leurs représentants. L’ouverture des CESER à l’instar du CESE aux jeunes est une possibilité qu’il nous semble intéressant de creuser.

Les problématiques sportives ont été aussi abordées lors de ce rendez-vous. La ministre a exprimé sa volonté forte de voir une loi cadre, votée d’ici fin 2013.

Soucieuse d’associer dans la réflexion préalable tous les acteurs du monde sportif, la ministre nous a indiqué qu’elle avait souhaité la création d’un comité national du sport dans lequel siégeront, outre les syndicats d’employeurs, les fédérations sportives et les organisations syndicales de salariés.

Luc Bérille a précisé que nous étions favorables à mettre en place le cadre de discussion ainsi que de coordination et également prêts à participer activement aux travaux de ce comité.

Pour conclure, nous avons souhaité alerter la ministre sur le problème de la précarisation croissante des salariés du sport qui travaillent, pour la plupart, dans des TPE. Aussi, l’UNSA désire que le gouvernement se penche sur cette question afin de sécuriser leur emploi.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa