Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
627

Rapport 2012 de l’observatoire des zones urbaines sensible (ONZUS)

lundi 19 novembre 2012

Le rapport annuel de l’ONZUS, rendu publique le 16 novembre 2012, tire un constat alarmant. Tous les indicateurs recueillis en 2012, dans les zones urbaines sensibles, sont au rouge : pauvreté, emploi, éducation, santé, etc. Le rapport constate l’installation de plus en plus du phénomène de ghettoïsation sociale dans ces zones qui est dû au remplacement des habitants qui vont mieux et qui quittent ces territoires, par ceux qui vont moins bien.

Selon le rapport, 36,1% des personnes résidant dans les zones urbaines sensibles (ZUS) en 2010, vivent sous le seuil de pauvreté (964 € mensuels) ce qui représente 2,9 fois plus que ceux vivant dans les autres agglomérations. Parmi les allocataires des caisses d’allocations familiales en 2011, 30% bénéficient du RSA (revenu de solidarité active).

Le taux de chômage dans ces zones est passé de 21,9% en 2010 à 22,7% en 2011, celui des jeunes 15-24 ans est de 40,7% et celui des séniors est passé de 10,5% en 2008 à 14,9% en 2011. Dans le domaine de l’éducation le rapport constate que 22,8% des lycéens résidant en ZUS s’orientent en filière générale contre 43,8% de ceux qui résident hors ZUS et 57,3% en filière professionnelle contre 36,5% de ceux qui résident hors ZUS.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa