Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
613

L’emploi des personnes en situation de handicap sera traité lors de la Grande Conférence Sociale des 9 et 10 juillet 2012

mardi 10 juillet 2012

Le 4 juillet, la ministre déléguée aux personnes handicapées Marie-Arlette Carlotti a réuni les organisations syndicales de salariés et d’employeurs avec les principales associations d’handicapés en présence de Pôle Emploi, de l’AGEFIPH, du FIPHFP pour débattre sur la manière d’impulser une meilleure politique de l’emploi des personnes handicapées. Ses principales préoccupations pour la préparation de la conférence s’articulaient autour de l’accessibilité à la formation, de la formation initiale à la formation qualifiante ou professionnalisante, du renforcement du maintien dans l’emploi et de la prévention de la désinsertion professionnelle.

L’occasion a été donnée à l’UNSA de rappeler que l’emploi des personnes en situation de handicap constitue une préoccupation importante pour notre organisation. En effet, les personnes en situation de handicap sont des citoyens à part entière et doivent bénéficier des droits reconnus à tous et participer à la vie de l’ensemble de la société. Par son travail, la personne en situation de handicap s’intègre dans l’ensemble économique et concourt à l’intérêt collectif. L’UNSA considère que, dans le contexte économique actuel, le succès et l’efficacité de l’emploi des personnes handicapées sont déterminés par l’efficacité et l’adaptation de la politique de l’emploi des pouvoirs publics et celle des entreprises aux besoins de la population et en particulier à celle des personnes en situation de handicap. Obtenant sa reconnaissance de travailleur handicapé auprès des maisons départementales du handicap, le salarié doit trouver dans cette structure un référent professionnel, qui assure la relation avec les organismes chargés de l’emploi, ainsi qu’avec les représentants du monde du travail. La participation des représentants du monde du travail devrait être renforcée dans les structures de la MDPH et dans la composition de la CDAPH afin que soit mieux pris en compte la problématique de l’emploi des personnes en situation de handicap et assurer une coopération efficace dans l’intérêt des personnes. Le projet de vie de la personne handicapée, élément primordial de la loi, nécessairement évolutif et intégrant un projet professionnel doit faire l’objet d’un suivi et accompagnement systématique par la MDPH et ses structures, équipe pluridisciplinaire et CDAPH, dans tous les milieux de vie de la personne handicapée. En matière de formation, un travail semble nécessaire avec les régions pour améliorer les cursus de formation tout au long de la vie pour les personnes qui veulent changer de métier ou trouver un métier qui corresponde à leur état, en coopération avec les organismes financeurs comme l’Agefiph, et ainsi pouvoir acquérir une formation qualifiante voire certifiante. La formation est un sujet majeur à traiter comme celui de l’accessibilité, pour l’accès à l’emploi, le maintien dans l’emploi et la lutte contre la désinsertion professionnelle.

Les accords d’entreprises soumis à la négociation avec les partenaires sociaux sont des outils intéressants s’ils ont comme objectif principal l’emploi et le maintien dans l’emploi des personnes handicapées ou rencontrant des difficultés dues à leur santé ou au vieillissement.

Pour l’UNSA, le recrutement, l’information, l’accueil et l’insertion, la formation et gestion des personnes en situation de handicap doivent être pleinement inscrits dans la politique globale de gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences et nécessitent une sollicitation et participation accrue et systématique des services de santé au travail, l’implication et l’appui des représentants du personnel, des membres des CHSCT et des CE.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa