Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
611

RIO+20 : loin d’être à la hauteur des enjeux

mardi 26 juin 2012

Vingt ans après le Sommet de la Terre en 1992, la Conférence des Nations Unies sur le développement durable réunie du 20 au 22 juin dernier - RIO+20 – était attendue tant pèse la menace d’une catastrophe mondiale si des mesures fortes ne sont pas prises rapidement. Pour l’UNSA, les résultats sont loin d’être à la hauteur des enjeux.

Avec la CES et la CSI, nous affirmons que la déclaration finale intitulée « L’avenir que nous voulons » marque même un recul par rapport aux engagements pris dans les accords internationaux précédents. Nous considérons que si la déclaration fait référence à la crise du chômage, au travail décent, à la promotion des socles de protection sociale, à la transition juste et au rôle des travailleurs et de leurs syndicats dans le développement durable, en revanche les objectifs contraignants sont absents. La faiblesse des engagements environnementaux est inacceptable. Le concept d’économie verte est réduit à sa plus simple expression et la création d’une Agence spécialisée des Nations Unies sur l’environnement est écartée. Seulement devrait être créée une instance politique de haut niveau pour à terme remplacer la Commission du développement durable, mettre en place un groupe de travail intergouvernemental chargé de présenter un rapport en 2013 définissant des « objectifs de développement durable » de portée mondiale et un comité intergouvernemental pour évaluer les besoins de financement et examiner l’efficacité et la cohérence de l’existant dont les travaux prendraient fin d’ici 2014. Au bout de 20 ans, il est extrêmement décevant d’entendre la présidente brésilienne dire que RIO+20 est un « point de départ ». Le mouvement syndical, CSI et CES, doit se mobiliser pour le développement durable afin de sauver la planète.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa