Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
608

Ouverture de la 101ème Conférence internationale du Travail

lundi 4 juin 2012

La 101ème session de la Conférence internationale du Travail (CIT) s’est ouverte le 30 mai 2012 à Genève sous la présidence du vice-président de la République dominicaine. Près de 5000 représentants gouvernementaux, travailleurs, employeurs, participent aux travaux au nom des 184 États membres de l’OIT.

Dans son intervention introductive, le directeur du Bureau international du Travail (BIT), Juan Somavia a appelé à repenser les politiques de lutte contre la crise économique mondiale et à dénoncer les mesures d’austérité univoques prises pour assainir les finances publiques qui conduisent à la stagnation économique, à des suppressions d’emplois et à la réduction de la protection sociale. Il a mis en garde contre "des politiques extrêmes qui pourraient conduire à des réactions extrêmes" dans la zone euro.

Au cours de cette CIT, une recommandation sur la promotion de socles de protection sociale devrait être élaborée et adoptée. Les délégués débattront du respect des principes et droits fondamentaux au travail, au moment où le BIT révèle que 21 millions de personnes sont victimes du travail forcé et que plus de la moitié de la population mondiale vit dans des pays qui n’ont pas ratifié les conventions de l’OIT sur la liberté syndicale et la négociation collective.

Par ailleurs, la conférence examinera les politiques à mettre en œuvre face au développement massif du chômage des jeunes. Ils représentent 40 pour cent de la population mondiale au chômage.

De nombreux chefs d’Etats interviendront à la tribune de cette 101ème CIT et le 14 juin Mme Aung San Suu Kyi, Présidente de la ligue nationale pour la démocratie au Myanmar (ex Birmanie) s’adressera à la Conférence.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa