Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
601

Un scrutin fondamental

mardi 17 avril 2012

Édito à paraitre dans le n° 144 d’UNSA magazine - avril/mai 2012

Dix candidats se présenteront aux suffrages des électeurs français pour le premier tour de l’élection présidentielle 2012. Dans une Vème République où le Président concentre beaucoup de pouvoirs sur sa personne, c’est rien de moins qu’un permis de gouvernement de cinq ans qui sera démocratiquement délivré.

A qui et pour quelle politique ? Au terme de plusieurs semaines de campagne, les électeurs vont le choisir. D’autres peuples, il y a quelques mois seulement, ont risqué leur vie, dans des pays proches, pour gagner ce droit dont chaque citoyen français dispose depuis plusieurs décennies. Alors, ne laissez personne choisir à votre place ! Utilisez ce droit démocratique fondamental durement acquis en participant massivement à ce scrutin dont les enjeux sont considérables.

L’UNSA a été très active dans le débat citoyen de la campagne électorale. Elle a interpellé les principaux candidats démocrates à partir de ses propres propositions sur six grands dossiers sociaux. Elle l’a fait également avec des dizaines d’associations de la société civile autour du « Manifeste pour un pacte social ». Quant au bilan de la mandature présidentielle écoulée, nous avons su dire nos accords, lorsqu’il y en avait, et, beaucoup plus souvent, reconnaissons-le, nos désaccords, parfois si profonds qu’ils nous ont amenés dans la rue.

Pourtant, ces préoccupations sociales, aussi cruciales soient-elles, ne couvrent pas tout le champ politique. La politique étrangère par exemple, ou encore la Défense nationale, sont des questions fondamentales que les électeurs pourraient légitimement intégrer pour déterminer leur vote. Mais leurs tenants et aboutissants sortent de notre compétence syndicale, en dehors de quelques principes démocratiques généraux. C’est pourquoi l’UNSA, syndicat respectueux de la diversité des opinions politiques de ses adhérents, ne donnera pas de consigne de vote en faveur de tel ou tel candidat démocrate. Chacune et chacun d’entre vous choisira donc le bulletin qu’il voudra, en toute souveraineté citoyenne.

A ce discours se mêle pourtant une restriction, conforme aux principes de lutte contre les discriminations que l’UNSA porte dans sa charte fondatrice. Les ségrégations nationales, ethniques ou religieuses que le Front National continue à prôner, malgré la façade de respectabilité qu’il tente de se construire, sont incompatibles avec nos valeurs démocratiques. Pour l’UNSA, les salariés n’ont rien à gagner à voter pour ce parti. Au contraire, avec l’ensemble des citoyens attachés à la démocratie, ils auraient beaucoup à y perdre.

Luc Bérille Secrétaire général

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa