Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
595

8 mars, journée internationale des femmes : l’UNSA pour l’égalité réelle

lundi 5 mars 2012

Faire entrer l’égalité dans la vie, travailler pour cela sur les mentalités, négocier des accords collectifs sur les lieux de travail, contrôler leur application : c’est ce à quoi l’UNSA, qui a fait de la lutte contre les discriminations l’un de ses marqueurs identitaires, s’emploie au quotidien, à vos côtés.

8 mars : pour l’égalité réelle

Parmi les inégalités, celles liées au genre sont parmi les plus profondes. La place respective des hommes et des femmes renvoie en effet à des conceptions pluriséculaires qui, en plus des comportements individuels, ont structuré des organisations sociales, à commencer par celle du travail.

Le chemin parcouru ces dernières décennies pour que l’égalité de droit et de traitement soit davantage reconnue aux femmes est considérable. Mais il suffit de quelques chiffres pour attester combien on est encore loin du but. Prenons-en trois, à titre d’exemple, dans les entreprises de dix salariés ou plus du secteur concurrentiel :

- 27 % : c’est le différentiel de rémunération moyenne brute entre femmes et hommes ;

- 15 % : c’est le pourcentage de femmes qui y sont cadres (23 % pour les hommes) ;

- 20 % : c’est la différence de salaire horaire moyen entre cadres femmes et cadres hommes dans ces mêmes entreprises.

On pourrait facilement citer d’autres chiffres touchant d’autres aspects de notre vie sociale. Tous décriraient cette même réalité d’une société encore très inégalitaire.

Quand on porte atteinte aux droits de l’une, on porte atteinte aux droits de tous. C’est pourquoi ces injustices faites aux femmes minent tout simplement la démocratie. Que les femmes se fassent entendre est impératif. Mais, pour bouger les obstacles, il faut la force de tous, femmes et hommes, unis dans un même combat démocratique. C’est ce à quoi l’UNSA, qui a fait de la lutte contre les discriminations l’un de ses marqueurs identitaires, s’emploie.

De quoi a-t-on besoin en France pour accélérer la marche vers l’égalité des genres ? De nouveaux dispositifs législatifs ? Pas prioritairement car l’arsenal juridique acquis est désormais considérable, même si, comme, par exemple, sur l’avortement et la contraception, la vigilance s’impose contre des retours en arrière. Pour l’UNSA, la priorité est davantage dans la mise en œuvre effective des dispositions existantes.

Faire entrer l’égalité dans la vie, travailler pour cela sur les mentalités, négocier des accords collectifs sur les lieux de travail et contrôler leur application, est sans doute moins spectaculaire. Mais c’est la clé de l’efficacité. Il y faut bien plus qu’un jour pour y parvenir. Mais le 8 mars, journée internationale des femmes, a aussi ce mérite de nous offrir l’occasion de le dire devant toutes et tous.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa