Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
579

Le théâtre contre le fanatisme

jeudi 3 novembre 2011

Le Secrétaire général de l’UNSA rejoint le comité de soutien à la liberté de représentation du spectacle de Romeo Castellucci au Théâtre de la Ville à Paris.

Depuis le 20 octobre, date de la première, les représentations de « Sur le concept du visage du fils de Dieu », de Romeo Castellucci, au Théâtre de la Ville, donnent lieu à des événements graves. Un groupe organisé d’individus qualifiés d’intégristes chrétiens, se réclamant en partie de l’Action française, a tenté d’empêcher l’accès au Théâtre de la Ville en bloquant les portes, en agressant le public, en le menaçant, en l’aspergeant d’huile de vidange, de gaz lacrymogènes, tandis que leurs complices, militants du Renouveau Français ont interrompu la représentation dès le début en occupant la scène et en déployant leur mot d’ordre : « La christianophobie, ça suffit ». De tels agissements prennent une tournure nouvelle, nettement fascisante. Le secrétaire général de l’UNSA, Luc Bérille a rejoint le comité de soutien créé pour défendre au-delà même du spectacle de Romeo Castellucci, la liberté d’expression, la liberté de création et de pensée, contre ce nouveau fanatisme. Alors que les locaux de Charlie-Hebdo viennent d’être partiellement détruits par un attentat, ce combat démocratique est particulièrement d’actualité.

Les soutiens peuvent être envoyés par email à l’adresse suivante : comite-de-soutien-castellucci@theatredelaville.com Pour plus d’information : http://www.lepost.fr/article/2011/10/27/2623808_comite-de-soutien-a-la-liberte-de-representation-du-spectacle-de-romeo-castellucci-au-theatre-de-la-ville-a-paris.html

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa