Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
578

Renouvellement du conseil d’administration de la CNAF

mardi 25 octobre 2011

Le nouveau conseil d’administration de la CNAF a été installé le jeudi 20 octobre 2011 par madame Claude Greff, secrétaire d’État chargée de la Famille. L’UNSA, représentée par Martine Vignau en qualité de personne qualifiée, tient à préciser en ce début de mandat quelques points en matière de politique familiale.

Notre système de protection sociale a fait ses preuves depuis longtemps. Même si certains peuvent le qualifier de cher en terme de coût ou de peu efficient, il n’en demeure pas moins que ce système a permis à la France d’absorber mieux que les autres pays de l’Union, les effets de la première crise. Espérons que les mécanismes actuels seront toujours aussi efficaces dans cette période qui malheureusement s’installe dans les difficultés.

Le maintien des solidarités doit être l’axiome de base de notre société. Des adaptations sont encore nécessaires pour mieux répondre aux contraintes et aux évolutions de la société et de la famille en particulier.

L’universalité des droits doit rester un principe fondamental de notre modèle social, chacun contribuant selon ses moyens et recevant selon ses besoins. Aussi à l’approche de la négociation d’une nouvelle convention d’objectif et de gestion, plusieurs points doivent nous préoccuper pour répondre au mieux à nos allocataires.

L’architecture de prestations familiales nécessiterait d’être revue afin d’améliorer les mesures pour les foyers monoparentaux qui sont les plus vulnérables.

L’indexation des prestations sur les salaires et non sur les prix ainsi que la révision des seuils de déclenchements, atténueraient les phénomènes d’exclusion pour un grand nombre de familles modestes.

Les missions nouvelles, telles que la gestion du RSA, permettent à la branche de montrer sa cohérence d’action. Confier à la branche famille des missions nouvelles est un signe de confiance à l’Institution et permet des réponses plus adaptées, plus rapides aux besoins des familles. Ce type de démarche doit être encouragé mais toute mise en place nécessite des moyens sur plusieurs années. Cela ne peut pas se faire sous la contrainte de moyens attribués seulement pour l’installation, sans tenir compte de la montée en charge, avec ses pics et ses dysfonctionnements.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa