Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
567

L’UNSA exige le respect de la diversité linguistique à l’OIT

mardi 28 juin 2011

Dans les institutions internationales et européennes, l’anglais tend à s’imposer comme langue unique de communication notamment au détriment du français. A l’occasion de la Conférence Internationale du travail (1er au 17 juin 2011), le représentant de l’UNSA est intervenu pour dénoncer cette pratique qui n’est pas sans conséquences sur le contenu des normes internationales et leurs niveau d’exigences. Ci-après le résumé de son intervention tel qu’il figure dans les comptes rendus de la 100ème session de la Conférence.

« Un membre travailleur de la France (M. Jean Claude Tricoche) fait référence à l’article 24-1 du Règlement de la Conférence internationale du Travail, selon lequel la langue française et la langue anglaise sont les langues officielles de la Conférence. Cela n’a pas été respecté lors de la constitution du groupe de rédaction pour lequel la participation de personnes à même de travailler en anglais a été sollicitée. Cette pratique, qui devient coutumière, nuit aux délégués de langue française ou espagnole. Elle est contraire à l’article 59 du Règlement de la Conférence qui spécifie que, dans la mesure du possible, le comité de rédaction de commission devra comprendre des membres connaissant les deux langues officielles. Le groupe des travailleurs condamne cette pratique qui fait fi du Règlement et va à l’encontre de la nature universelle du travail de l’Organisation ».

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa