Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
541

Revalorisation du SMIC

mardi 14 décembre 2010

Le gouvernement a annoncé qu’il suivrait les recommandations de la commission des experts qui réaffirme que le SMIC n’est « pas un outil efficace de redistribution du revenu et de lutte contre la pauvreté » et qui préconise « d’éviter des évolutions trop rapides du SMIC qui, en faisant peser un risque important sur l’emploi, se retournent contre ceux que le salaire minimum doit protéger ». « Mieux ciblées, les prestations liées au travail sont plus efficaces pour lutter contre la pauvreté au travail », jugent les six économistes.

En conséquence, la revalorisation du SMIC devrait se limiter à l’application des mécanismes automatiques légaux. 2011 devrait donc être la cinquième année consécutive sans coup de pouce.

Ainsi au 1er janvier 2011, le SMIC devrait augmenter de 1,6 % passant de 8,86 euros brut de l’heure actuellement à 9 euros brut.

Cette position montre une absence totale de réalisme par rapport à la situation créée par la crise.

Pour l’UNSA, aggraver la situation de vie des salariés précarisés comporte un risque accru de fracture de la société.

Pour l’UNSA, la relance de l’économie passe par la croissance - tirée par le pouvoir d’achat - et un partage plus équitable des revenus.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa