Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa

UNSA-Info n°873

23 mai 2018

  • 22 mai 2018 : la Fonction publique dans l’unité !

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    L’UNSA Fonction publique constate que l’unité syndicale s’est faite autour des services publics et de la Fonction publique, montrant l’importance qu’ils représentent en France. Elle s’en félicite.

    L’UNSA Fonction publique rappelle son attachement aux principes d’une Fonction publique statutaire pour l’ensemble des trois versants tant pour les hôpitaux, les collectivités que pour l’État, avec des emplois de qualité pour tous, y compris les agents contractuels.

    Ainsi, la Fonction publique permet d’assurer des missions de service public pour l’ensemble de la population sur tout le territoire.

    L’UNSA Fonction publique a entendu les propos récents d’Olivier Dussopt sur le maintien du statut de la Fonction publique.

    Elle attend, dorénavant, des actes concrets qui les confirmeront.

  • Réforme des retraites : début de la concertation sur les droits non contributifs

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Vendredi 18 mai, Luc Bérille, secrétaire général, Dominique Corona, secrétaire national et Annick Fayard, conseillère nationale, ont été reçus par Jean-Paul Delevoye et ses équipes pour évoquer les droits non contributifs de retraites.

    Cette première réunion a permis au haut-commissaire de nous présenter une photographie des droits non contributifs de retraite dans le système actuel. Lors de cette réunion nous avons ainsi abordé les périodes assimilées aux titres du chômage, de la maladie-maternité, de l’invalidité, de l’incapacité et des minima de pension.

    Les droits non contributifs de retraite représentent environ 20% des prestations de droit direct. Ils ont donc une importance essentielle dans le système actuel de retraite.

  • L’UNSA reçue à Bercy

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Une délégation UNSA a été reçue par le Cabinet du ministre de l’Économie vendredi 18 mai pour aborder le projet de loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises).

    Vanessa Jereb, secrétaire nationale et Laurent Garssine, secrétaire général ADP, ont pu aborder, notamment les conséquences de la cession de l’État dans le capital pour les Aéroports de Paris envisagé dans le projet de Loi.

  • UNSA TPE : C’est parti !

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Le nouveau site internet http://tpe.unsa.org/ est maintenant en ligne.

    Il décrit les différents services auxquels peuvent prétendre les salarié-e-s des TPE en adhérant directement sur le site.

    Nous avons souhaité rendre accessible au plus grand nombre l’adhésion à UNSA TPE en instituant un tarif modéré : 5€/mois (8€/mois pour un cadre). Avec le crédit d’impôt, la cotisation s’élève réellement à 20€/an (32€/an pour un cadre).

    Pour la campagne d’adhésion qui s’ouvre, un tract a été distribué en nombre aux UD / UR / fédérations lors du dernier Conseil National.

    Ils doivent maintenant être largement diffusés aux salarié-e-s concerné-e-s ainsi qu’aux conseillers du salarié et aux défenseurs syndicaux amenés à rencontrer, conseiller et défendre des salarié-e-s des TPE.

    Objectif : faire adhérer 1% des 4,5 millions de salarié-e-s TPE

  • Une simple exigence de dignité

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    A Paris, depuis près de dix semaines, plus de 2 400 personnes originaires pour la plupart de la corne de l’Afrique et d’Afghanistan vivent dans des conditions extrêmement précaires, réparties sur trois campements.

    L’un se situe en plein cœur de Paris sur les bords du Canal Saint-Martin, un second se déploie sur un nœud autoroutier à l’intersection des périphériques Nord et Sud et le troisième, le plus important, regroupe sous un pont 1 600 personnes à la porte de la Villette.

    Les différents acteurs du secteur de l’urgence sociale présents sur les lieux constatent une dégradation très importante, jour après jour, de l’état sanitaire et psychologique de cette population. Chaque centimètre carré disponible est prétexte à tensions dans un climat d’extrême précarité.

  • L’UNSA mobilisée aux côtés des personnes LGBTI

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Les mentalités changent, la société évolue. De plus en plus de pays garantissent des droits aux personnes LGBTI (lesbiennes, gays, bies, trans et intersexuées), mais, aujourd’hui encore, 78 pays punissent l’homosexualité par une peine d’emprisonnement et 8 par la peine de mort.

    L’UNSA exprime en cette journée internationale sa solidarité avec les personnes persécutées dans le monde en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

    Dans ce cadre, elle rappelle sa vive inquiétude quant à la politique d’accueil de la France suite au vote en première lecture de la loi "asile-immigration".

    Dans l’Union Européenne, un grand nombre de personnes LGBTI continuent d’être la cible de discriminations, de discours et de crimes de haine. 60% des citoyens de l’UE estiment fréquentes les discriminations fondées sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre (1), 47% des personnes LGBTI déclarent avoir été discriminées ou harcelées.

  • « Les salariés de l’UE ne peuvent plus continuer à être exclus de la construction européenne »

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Quelque chose s’est mal passé dans l’Union européenne (UE). Quatre exemples témoignent de ce désordre.

    Comment justifier que des centaines de milliers de sociétés boîtes aux lettres aient été autorisées à se développer, bien que leur seul but soit d’échapper aux taxes, aux lois du travail et aux réglementations ?

    Comment expliquer que des décisions de la Cour européenne de justice autorisent la restriction des droits fondamentaux des salariés ?

    Comment ne pas être scandalisé par les révélations régulières, telles que celles des « Panama Papers » et des « Paradise Papers », qui montrent l’incapacité de l’UE à empêcher le contournement des règles fiscales par les particuliers fortunés et les grandes entreprises ?

    Comment accepter qu’en dépit de drames tels que celui du Rana Plaza, de nombreuses entreprises continuent de fermer les yeux sur des fournisseurs qui ignorent les droits sociaux, environnementaux et humains les plus élémentaires ?

    Depuis les années 1990, les profits ont augmenté au détriment des salaires

    La théorie de la « suprématie actionnariale » a été promue par la Commission européenne alors que l’économie réelle et les salariés ont été oubliés dans le processus.

    En conséquence, depuis les années 1990, les profits ont augmenté au détriment des salaires. Cela n’a pas de sens, car les salariés sont une partie constituante des entreprises : tandis que les actionnaires apportent du capital, les salariés investissent leur temps, leurs compétences et leur vie.

    C’est pourquoi il est temps de repenser la place des plus de 140 millions de salariés de l’UE travaillant dans les entreprises. Les élections pour le Parlement européen ont lieu dans un an, et nous souhaitons que le prochain débat soit fondé sur de bonnes bases.

  • L’UNSA donne un avis favorable à la refonte des diplômes du travail social

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    L’UNSA, porteuse de valeurs humanistes et républicaines, estime que la refondation du travail social est une nécessité au regard des enjeux actuels de cohésion sociale et du malaise chez les professionnels qui interrogent le sens de leur métier.

    L’UNSA a salué l’avancée historique du reclassement en catégorie A des fonctionnaires de la filière sociale et la reconnaissance des diplômes actuels au niveau II du RNCP au niveau Licence dans le cadre du LMD (180 ECTS déjà validés).

    La refonte des diplômes d’État examinée concomitamment le 15 mai au Conseil supérieur de l’Éducation, au Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche et à la Commission professionnelle des compétences, marque une étape importante de la mise en œuvre du Plan en faveur du travail social et de développement social.

    • L’UNSA souhaite une formation professionnelle initiale en alternance de qualité qui garantit les moyens d’accueil en stage gratifié pour les étudiants et les professionnels dans tous les services sociaux publics et privés et que la formation continue soit inscrite comme une obligation pour les métiers du social

    • Favoriser les acquis par la VAE pour ouvrir des passerelles et des perspectives de carrières pour tous

  • L’UNSA a assisté au 21ème congrès du DGB

    23 mai, par Gilet Jean-Pierre

    Le DGB, confédération allemande des syndicats, a tenu son 21e congrès fédéral statutaire à Berlin du 13 au 17 mai 2018.

    L’UNSA y était représentée par Christian Chevalier et Emilie Trigo.

    Placé sous le thème « Solidarité, Diversité et Justice », ce congrès a permis d’adopter leur motion de congrès qui abordait les thèmes suivants :

    cohésion sociale et démocratie en Allemagne et en Europe, construire une Europe sociale, solidaire, équitable et juste, travail de demain et protection sociale et mutations économiques et capacité d’agir de l’État.

Documents joints

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa