Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
859

Reste à charge zéro : l’UNSA Présente aux propositions de la FNMF

mardi 13 février 2018

Dans la dynamique de la plateforme collaborative « Place de la santé », créée pendant la campagne présidentielle, et du travail initié sur la réduction du reste à charge avec les acteurs concernés, la FNMF a souhaité pousser les échanges. Pour ce faire, le 6 février, elle organisait « Place de la Santé - les rencontres » et l’UNSA y était présente.

Début 2018, le gouvernement a annoncé vouloir mettre en place des mesures pour tendre à un reste à charge zéro sur les soins dentaires, les équipements optiques et audioprothétiques. La concertation doit durer jusqu’en juin et aboutira sur des mesures gouvernementales pour améliorer l’accès à ces soins et réduire le renoncement à ceux-ci pour des raisons financières.

La table ronde organisée par la FNMF avait donc pour but de présenter des préconisations pour tendre à un reste à charge zéro dans le cadre de la concertation avec le gouvernement.

Ces propositions, issues d’un travail de co-construction avec les organisations syndicales et notamment l’UNSA, ont été déclinées par Thierry Beaudet en présence du Rapporteur général de la Commission des Affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Ainsi, pour la Mutualité, il est primordial de rendre un meilleur accès à un panier de soins dentaires, optiques et audio de qualité, sans avoir pour autant à augmenter les cotisations sociales et les prix des complémentaires santé.

Pour l’UNSA, qui participe activement aux travaux avec la FNMF, il est primordial, pour réduire le reste à charge, que la généralisation du financement de la complémentaire santé pris en charge à 50 % par les employeurs dans le privé soit étendue aux agents de la Fonction publique, aux retraités, aux jeunes et aux chômeurs.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa