Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
816

Point d’étape après un an de mandature au CESE

mardi 7 mars 2017

Lors de la séance plénière du 28 février, le Conseil économique, social et environnemental a fait le bilan de sa première année de mandature afin de mieux s’inscrire dans l’avenir. En un an, le CESE s’est rendu plus visible dans le paysage institutionnel, il a réaffirmé son rôle de conseil au gouvernement et au parlement, de nombreuses saisines en apportent la preuve, certaines recommandations ont été transposées dans la loi.

Dans son intervention, le président Bernasconi a insisté sur le principe et l’existence des corps intermédiaires. Il a fortement développé leur place car « les corps intermédiaires ne sont pas des corporations, des lobbies, des empêcheurs de tourner en rond mais bien au contraire de précieux conseillers, des experts qualifiés, des regards complémentaires et indépendants sur la société. Les corps intermédiaires sont facteurs d’équilibre pour la République ».

Le bilan démontre qu’il reste des points à améliorer, tant dans le fonctionnement que dans l’organisation, ou à inventer en devenant l’assemblée qui relaie la parole des citoyens et qui traduit son expression en préconisation. L’UNSA partage ce point d’étape et mettra tout en œuvre pour faire vivre les avis émis au-delà des murs du palais Iéna.

En conclusion, le président donne rendez-vous à chaque rentrée lors d’une conférence de la société civile à laquelle participeraient les numéros un des organisations, les représentants des associations, les acteurs de l’économie au sens le plus large et les représentants des pouvoirs publics. Cette grande conférence économique, sociale et environnementale permettrait de définir les enjeux majeurs qui préoccupent la société et qui doivent faire l’objet d’une action des pouvoirs publics.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa