Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
804

Quel avenir pour les métiers du recyclage ?

lundi 5 décembre 2016

L’UNSA, représentée par Saïd Darwane, conseiller national, a participé, le 2 décembre 2016, à Lyon à la conférence de restitution de l’étude intitulée : "La mutation économique et sociale des activités du recyclage en Auvergne-Rhône Alpes". Cette étude a été réalisée par le cabinet AGIRES dans le cadre du dispositif FRAU anticipation portée par l’UNSA Auvergne-Rhône Alpes et financée par le conseil régional.

Gilles Mondon, secrétaire régional, après avoir accueilli les participants a insisté sur l’intérêt que porte l’UNSA régionale à cette étude qui va permettre d’alimenter la réflexion syndicale et aider à la prise de position pour mieux accompagner les salariés du secteur et être un acteur dynamique dans l’organisation et la défense du métier de recyclage au niveau régional.

Elsa Régent, du cabinet AGIRES a présenté les quatre axes de l’étude :

  • l’organisation de l’activité et ses acteurs,
  • les capacités à développer des offres de services répondant à la demande des donneurs d’ordre,
  • la part du recyclage dans les autres activités de traitements des déchets,
  • la sécurisation des métiers du secteur.

Après cette restitution, l’échange avec les acteurs du recyclage (groupe PAPREC, syndicat des recyclage du BTP, syndicat UNSA du traitement des déchets) a permis de mettre en exergue le rôle primordial du secteur dans la transition écologique et la création de l’emploi, les difficultés par lesquelles passent le secteur en fonction de la fluctuation du prix du pétrole et de l’augmentation des coûts du logistique.

Saïd Darwane, lors de la clôture de la conférence, a rappelé que nous sommes dans une conjoncture où la pression sur l’environnement s’accentue de plus en plus. Il conviendra donc de réduire nos consommations de matières fossiles dès la conception des produits. L’urgence est à l’action, ce qui nécessite l’émergence d’un nouveau modèle économique impliquant de nouvelles formes de production et d’organisation de travail qui aura pour conséquence la mobilisation de toutes les parties prenantes. Il a ensuite rappelé que pour l’UNSA, développer une économie circulaire qui a pour objectif le "zéro déchet" et la réutilisation de toutes les matières et un modèle industriel qu’il faut soutenir. C’est pour ça qu’il est urgent, pour aider à la pérennisation de l’industrie du recyclage, de favoriser l’innovation mais aussi la demande de produits issus du recyclage en sensibilisant les consommateurs. Et il faut que les pouvoirs publics et notamment les collectivités territoriales mobilisent les outils existants à travers l’Agenda 21, qui est un projet de développement durable dont la gestion des déchets fait partie de son plan d’action. Ils doivent aussi actualiser les Plans Climats-Energie Territoriaux (PCET) dont l’objectif est de diviser par 4 à l’horizon 2050 les émissions en gaz à effet de serre.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa