Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
784

Europe : conférence conjointe des partenaires sociaux sur l’apprentissage

lundi 30 mai 2016

En avril dernier, la Confédération Européenne des Syndicats avait présenté sa proposition portant sur l’apprentissage, l’objectif final de ce projet étant de faire adopter par le Conseil européen et la Commission européenne un cadre européen de qualité pour les apprentissages qui comprenne une définition claire et une série de normes et de critères de qualité spécifiques, la garantie que les instruments d’éducation et de formation de l’UE abordent directement la qualité de la formation en apprentissage, ainsi que le lancement d’une initiative ambitieuse en faveur de la mobilité dans le cadre du programme Erasmus + permettant à un million d’apprentis d’étudier et de travailler ailleurs dans l’Union européenne d’ici 2020.

C’est cette fois-ci une conférence conjointe des partenaires sociaux européens qui s’est tenue, ayant comme thème : « vers une vision partagée de l’apprentissage », avec la participation de la Confédération Européenne des Syndicats (CES), de Business Europe, du CEEP (Centre européen des employeurs et entreprises fournissant des services publics) et de l’UEAPME (Union Européenne de l’Artisanat et des Petites et Moyennes Entreprises).

Au cours de cette conférence, ont été présentés la proposition de la CES, mais aussi le rapport fourni par Business Europe, le CEEP et l’UEAPME portant sur les coûts-efficacités des programmes d’apprentissages. Plusieurs tables rondes se sont déroulées autour de différents thèmes tels que la qualité de l’apprentissage, les compensations / salaires pour un jeune en apprentissage, l’efficacité de l’apprentissage en fonction des coûts ou encore la question de la rentabilité de l’apprentissage pour une entreprise.

Ces deux journées de conférence ont été conclues par l’intervention de Marianne Thyssen, commissaire européenne aux affaires sociales, à l’emploi, aux compétences et à la mobilité des travailleurs. Elle a salué le travail effectué par les partenaires sociaux européens et souligné que leur rôle était indispensable en Europe, pour aborder les questions de compétitivité, de flexibilité et d’adaptabilité des travailleurs. Elle a rappelé que dans le programme de travail de la Commission européenne pour 2016 se trouvait la publication d’une stratégie pour des compétences nouvelles en Europe et a précisé que ce programme vise à promouvoir le développement des compétences, y compris la reconnaissance mutuelle des qualifications, à soutenir la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, et à exploiter pleinement le potentiel d’emploi dans le secteur numérique.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa