Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
784

AU CESE : Développer la culture du dialogue social, un enjeu fondamental

lundi 30 mai 2016

Mercredi 24 mai, le projet d’avis sur la culture du dialogue social porté au CESE, par Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA et Jean François Pillard, personnalité qualifiée, a fait l’objet d’un très large consensus.

Ce rapport répond à une saisine gouvernementale de février 2016 sur la nécessité de dégager des leviers susceptibles de contribuer au développement de la culture du dialogue social ainsi que des actions et des pistes de travail à mettre en œuvre.

Dans sa déclaration, l’UNSA estime que développer la culture du dialogue social et la faire évoluer, c’est s’attaquer à la question des mentalités, du regard porté sur le monde du travail, des comportements des citoyens et des organisations chargées des relations sociales. Le développement de la culture du dialogue social est porté par trois actions : sensibiliser, éduquer et former.

Sensibiliser et éduquer dès le plus jeune âge à la vie citoyenne est une nécessité. Accompagner le jeune au fil de sa scolarité pour connaître les principes qui régissent l’organisation de la société et en particulier le monde de l’entreprise dans lequel il passera au moins 42 ans de sa vie professionnelle nécessite de mettre en place des dispositions dans le monde scolaire et universitaire.

La sensibilisation doit s’adresser à tous les jeunes mais également lorsqu’un salarié intègre une entreprise. Lors du parcours d’intégration, au delà de la présentation de l’entreprise, des services Ressources Humaines, un temps doit être attribué à la présentation des IRP de l’entreprise à la connaissance de leur rôle , des interlocuteurs syndicaux afin de faire vivre le dialogue social et le promouvoir.

Former les acteurs est indispensable. Il faut passer d’une culture du seul dialogue social à une culture du dialogue social et économique. En effet depuis la loi de Sécurisation de l’Emploi en 2013, les partenaires sociaux doivent creuser les revendications sociales en tenant compte des exigences économiques lorsqu’une entreprise demande, par exemple, de négocier un PSE. La loi Rebsamen élargit et modifie le périmètre des négociations puisqu’il convient de partager les orientations stratégiques de l’entreprise.

Pour cela les négociateurs doivent être formés et reconnus.

Un bon dialogue social est un dialogue entre égaux en capacité de négocier.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa