Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
776

Un nouveau succès pour la conférence sur le burn-out organisé par l’UNSA 79

lundi 4 avril 2016

Après le succès de la conférence organisée en février sur le bur-nout, la secrétaire générale de l’UL de Niort, Françoise Def, et le secrétaire général de l’UD des Deux-Sèvres, Patrick Corcy, ont décidé, avec l’aide de leurs bureaux respectifs et l’appui de Dominique Corona, secrétaire national, de programmer une nouvelle conférence sur le même thème : "Identifier et prévenir le burn-out".

Près de 200 personnes sont venues écouter Michel Debout, professeur de médecine légale, membre associé au Conseil économique et social, fondateur de l’Observatoire national du Suicide et président de l’association Bien-être et santé. Après avoir brièvement retracé son parcours de médecin légiste et de psychiatre qui l’a conduit à s’intéresser aux situations de violences au travail, Michel Debout, s’est livré à une brillante analyse de l’évolution du travail résumée en quelques mots simples : " Avant, on faisait son travail, maintenant, on est son travail". Cette superposition crée bien des confusions qui sont autant de facteurs de risques pour les personnes les plus impliquées dans leur travail. Le sur-engagement au travail, vécu dans un premier temps comme une lune de miel peut se transformer en catastrophe et conduire insidieusement au "burn-out », à l’épuisement professionnel tant redouté. En tant que professeur de médecine, Michel Debout a précisé les signes avant-coureurs qui doivent alerter. Si le stress est normal quand on s’investit dans son travail, il faut toujours veiller à l’équilibre à préserver entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle, familiale et sociale. Toute perte de lien émotionnel, toute évolution vers des comportements de dévalorisation, de cynisme, d’indifférence, de perte d’estime de soi doivent inquiéter...

Animé par Dominique Corona, le débat a fait une large place aux témoignages, tout en permettant d’apporter quelques réponses précises aux nombreuses interrogations sur le sujet. Pour Michel Debout, il est urgent que les professionnels s’entendent sur une définition claire de la maladie pour une véritable reconnaissance conduisant à son inscription au tableau des maladies professionnelles. Dominique Corona, a quant à lui souligné le rôle des élus dans l’entreprise qu’il ne faut pas avoir peur d’aller voir car "en parler, c’est déjà combattre". Il a rappelé l’importance de la dimension collective, de la solidarité au travail et la nécessité d’interroger l’organisation du travail pour garantir à tous les salariés une bonne qualité de vie au travail. Concluant la soirée, les responsables de l’UD et de l’UL se sont engagés à lui donner une suite en poursuivant la réflexion menée, pour lancer de nouvelles actions dans le domaine de la santé au travail.

Pour toute information complémentaire : ul-niort@unsa.org - ud-79@unsa.org

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa