Unsa-info
La lettre en ligne de l’Unsa
598

Une nouvelle étape dans l’accompagnement des élèves en situation de handicap

lundi 26 mars 2012

Lors de la Conférence nationale du Handicap du 8 juin, le Président de la République avait annoncé la création d’assistants de scolarisation (ASCO). 2.000 ont été recrutés dès la rentrée 2011, 4.500 sont prévus pour 2012 et 7.200 pour 2013. Ces personnels assistants d’éducation sont chargés de mettre en œuvre l’accompagnement des élèves handicapés qu’elle soit individuelle ou mutualisée entre plusieurs élèves.

Un décret définit l’aide individuelle et l’aide mutualisée apportée aux élèves handicapés et en précise les modalités concrètes. C’est la notification de la Commission départementale d’autonomie pour les personnes handicapées (CDAPH) qui précise les activités principales de l’accompagnant. L’aide mutualisée attribuée sans quotité horaire pour un élève, peut être apportée à plusieurs élèves simultanément alors que l’aide individuelle est attribuée avec quotité et est mise en place lorsque l’aide mutualisée ne permet pas de répondre aux besoins d’accompagnement.

L’UNSA sera vigilante sur la mise en œuvre de ces aides face à la dérive possible de regrouper des enfants sur le même établissement scolaire par facilité et rappelle que l’école de référence reste la règle. Pour l’UNSA, même si on note une évolution positive concernant l’accompagnement des élèves en situation de handicap, il reste fort à faire pour les personnels « assistant de scolarisation ». Des précisions sont indispensables en matière de formation de ces personnels à l’accompagnement des élèves handicapés ainsi que pour le référentiel d’activités.

Par ailleurs, si cette option permet plus de stabilité, tout reste à réfléchir sur la pérennité des emplois pour les personnels chargés de l’accompagnement des élèves en situation de handicap dans ses divers lieux de vie. Pour l’UNSA, ce décret est seulement une étape pour définir l’aide mais ne répond pas à la situation individuelle des accompagnants qui peuvent être recrutés par les associations et éventuellement être en situation de multi employeurs. Aucun dispositif ne propose une prise en compte de leur expérience ni un déroulement de carrière, ce qui est pourtant revendiqué par les organisations syndicales œuvrant dans le milieu scolaire.

| Mentions légales | Archives | Suivre la vie du site | Unsa